L’idée de créer un Institut de Formation aux métiers de la ville (IFMV), émane d’un groupe d’élus Français en mission de coopération dans une collectivité du Congo.


Rentré en ces élus ont fait une restitution lors d’un conseil municipal au cours duquel, a émergé la première fois l’idée d’un Institut de Formation aux métiers de la ville (IFMV) par Brice MANKOU, alors élu local de la ville de St Omer dans le Pas de Calais. C’est en réunissant ces élus français autour de ce qui se dégageait comme consensus à savoir : comment appuyer la Décentralisation en Afrique centrale et au Congo qu’est né cet institut Français au service des élus locaux congolais.


Le projet fut alors partagé par les élus Français d’origine congolaise qui se réunissent autour d’une plate forme du même nom piloté par Brice Mankou.

Un colloque fut même organisé à Rennes en Bretagne autour de Chrysostome Kounga, élu local breton d’origine congolaise.
C’est au cours d’une formation sur la Décentralisation et le leadership des élus locaux au Canada, que l’IFMV fort des appuis et partenariats internationaux va choisir le Congo, comme terrain d’expérimentation. Fort des échanges et conscient qu’une telle initiative pourrait avoir un impact positif sur la vie locale et la décentralisation au Congo que les premiers jalons de l’IFMV furent posés avec l’appui des experts de la CNFPT et de sciences po Lille.

La démocratie locale ne se décrète pas. Elle est le fruit d’une action concertée entre l’Etat, les acteurs locaux et la société civile. Il est donc plus que nécessaire pour un pays comme le Congo d’avoir des acteurs locaux bien formés et bien imprégnés non seulement des réalités de la décentralisation, du développement local et de la Coopération Décentralisée, mais aussi du sens de l’Etat de l’intérêt général.

Il était donc nécessaire de créer, de promouvoir un cadre au sein duquel des possibilités de formation, d’échanges d’idées et des débats peuvent être mise à la disposition des acteurs du champ de la décentralisation au Congo.

Les travaux de mise en place de l’IFMV commencent à se concrétiser en 2012 après une participation à deux séminaires, l’un sur le développement local à Bordeaux et l’autre sur la coopération décentralisée en à Chisinau en Moldavie.

Un groupe de travail est ainsi constitué afin de créer les bases juridiques de l’IFMV. Les travaux de ce groupe ont permis de réunir des compétences en Sciences politiques et juridiques, en Sociologie, en Sciences de gestion et en Sciences de communication.

L’Assemblée Générale constitutive s’est tenue le 13 Septembre 2014, en présence d’acteurs convaincus par la démarche au nombre desquels les élus locaux Français et ceux d’origine congolaise.

En République du Congo, la nouvelle constitution d’Octobre 2015, réaffirme le principe sacro-saint de la décentration comme base de la Démocratie locale. Les articles 208, 209 de cette constitution reconnaissent deux catégories de collectivités locales à savoir : le département et la commune. C’est pour appuyer la décentralisation par le renforcement des capacités des élus et agents de la future fonction
publique territoriale au Congo ; accompagner le développement local et faciliter la coopération décentralisée entre partenaires du Nord et du Sud que l’IFMV a été crée.

L’Institut de Formation aux métiers de la ville, s’adresse d’abord aux élus locaux des départements et communes du Congo. L’IFMV, renforce ensuite les capacités des agents et techniciens devront faire partie de la future fonction publique territoriale. Enfin, les formations de l’IFMV sont aussi destinées aux agents de l’Etat qu’ils soient dans les ministères ou dans les services déconcentrés. L’IFMV, forme ces élus et agents de l’Etat, sur toutes les thématiques liées à la vie locale à savoir (Gestion urbaine, Gestion des projets, Gestion financière, passation des marchés publics, gouvernance locale, urbanisme, développement local, coopération décentralisée etc. .

    • Former

L’Institut de Formation aux métiers de la ville (IFMV) s’est donné les moyens d’identifier des élus locaux, des agents des collectivités locales qui souhaitent renforcer leurs capacités dans la gestion d’un département ou d’une commune. L’Institut de Formation aux Métiers de la Ville (IFMV) qui se veut un outil d’accompagnement du processus de décentralisation au Congo par le biais de la formation des élus locaux, des futurs fonctionnaires de la fonction publique territoriale et des acteurs de la société civile entend combler le vide ; la formation des
acteurs suscités étant toujours pointer comme l’un des problèmes de la décentralisation au Congo.

L’institut de Formation aux Métiers de la Ville (IFMV), compte mettre en œuvre en République du Congo, avec l’appui de l’Ecole des affaires publiques d’Ottawa au Canada, Sciences Po (France), et le Centre National de la Fonction Publique Territoriale (France), des modules de formation continue.

  • Accompagner

L’Institut aide les départements et communes dans le montage des projets de développement local. Il les aide dans la rédaction des plans locaux d’urbanisation, les projets de développement communautaire, les projets de coopération décentralisée avec les communes françaises, belges, Canadiennes, luxembourgeoises, Allemandes et d’autres communes de la Sous région Afrique centrale .

A cet effet, l’IFMV avec son partenaire l’UIB accompagnent et développent les programmes de formation continue des agents déjà en poste et ceux qui aspirent à intégrer les collectivités locales par la consolidation :

  • des Parcours formation : les agents sont orientés vers des formations diplômantes qui répondent au
    besoin des collectivités locales.
  • du Parcours professionnel : les agents sont accompagnés dans la mise en œuvre d’un projet
    professionnel leur permettant de changer de fonctions et de grade. L’Institut affectera à chaque stagiaire, un parrain qui le conseillera et l’appuiera dans son projet professionnel.

 

  • Renforcer les capacités des acteurs locaux de la Décentralisation et du développement local au Congo- Brazzaville

Avec la nouvelle constitution de 2015, au Congo les collectivités locales disposeront, dorénavant, d’une autonomie relative et d’un budget propre sous la surveillance de l’Etat (Préfet).Conscient de cela, l’IFMV souhaite renforcer le développement local pour que les investissements des collectivités locales servent à l’intérêt général. Pour cela, le renforcement des capacités des acteurs locaux de la Décentralisation et du
développement local s’avère primordial.

L’IFMV, constate que depuis 1973, le Congo cherche, quelque peu, à tâtons un modèle idéal de gestion de ses collectivités locales.